Importance du Soleil

L’importance du Soleil est la moins controversée : tout le monde connaît l’activité chlorophyllienne. Tout être ressent dans sa chair les effets du Soleil. Chacun sait que la Terre se déforme en raison de l’attraction exercée par cet astre (Eh non ! elle n’est pas ronde, mais patatoïde, et changeante…).

L’exemple le plus connu est celui de l’alternance du jour et de la nuit qui provoque d’énormes différences d’états de conscience chez l’être humain (veille, sommeil, rêve). Le rythme jour-nuit résulte de la rotation de la Terre sur elle-même. Il fait jour sur la face de la Terre exposée au soleil, alors que c’est la nuit de l’autre côté.

C’est encore le Soleil qui, en 365,33 jours, rythme les saisons, du solstice d’hiver au solstice d’été, où il est en ascension, (période d’expiration), puis du solstice d’été au solstice d’hiver où il redescend, c’est alors une période d’inspiration.

Le cours de l’année, rythme qui se répète constamment, est la période pendant laquelle la Terre effectue une rotation complète autour du Soleil. Début janvier, elle est proche du Soleil (périphélie) ; début juillet, elle est éloignée du Soleil (aphélie). Le changement des saisons, printemps, été, automne, hiver, résulte de la position oblique de l’axe terrestre.

Mais nous n’avons qu’une connaissance très imparfaite du rôle joué par l’activité solaire (taches et éruptions) sur le comportement des êtres vivants de notre Terre, d’autant que le Soleil conjugue son action avec celle des planètes fixes : Mercure, Jupiter, Vénus, Mars, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton. Maria Thun, au cours de ses travaux de recherche, a toujours mieux perçu une loi fondamentale : les constellations ont une grande importance sur la croissance des plantes. Le zodiaque est constitué de douze constellations devant lesquelles, de la Terre, nous voyons évoluer le Soleil. La Lune et les autres planètes se déplacent aussi devant ces constellations. Lors de leur passage devant ces régions du ciel, la Lune et les planètes transmettent des impulsions sur la terre.

La plante a la faculté de rendre visible dans sa forme les influences de ces astres. Il à été démontré que les rythmes cosmiques agissent sur la croissance et, tout particulièrement sur la formation des substances nutritives telles que les protéines, les graisses, les hydrates de carbonne et les sels.

Publicités

Importance de la Lune sur la végétation

Nombre de jardiniers affirment jardiner avec la Lune ; peu d’entre eux pourtant connaissent toutes les phases de cet astre et leur action sur les végétaux.

Plusieurs cycles lunaires influent sur les végétaux :

– Le mois synodique est le plus facile à observer : l’astre croît de la « nouvelle lune » jusqu’à la phase de « pleine lune »(prenant la forme d’un p, puis décroît jusqu’à la nouvelle lune suivante formant un d dans le ciel. Ce mois dure 29,531 jours.

Phases lunaires

– Le mois tropique correspond à la position de l’astre dans le ciel : si on regarde la Lune tous les jours, par rapport à un point précis de l’horizon, elle s’élève (jusqu’au lumistice Nord), puis redescend vers le sol (jusqu’au lumistice Sud). Ce cycle dure 27,32158 jours.

– Le mois sidéral correspond à la durée que met la Lune pour passer devant l’ensemble des planètes fixes. Ce cycle dure 27,32166 jours.

– Il existe encore le mois draconitique (27,212 jours) lié aux nœuds lunaires, et le mois anomaliste (27,555 jours) lié au rythme constitué par l’apogée et le périgée.

Pourquoi la Lune agit-elle sur les plantes ?

Nous admettons parfaitement l’influence de la Lune sur la Terre, et inversement. Les marées en sont le phénomène le plus connu, les menstruations féminines, le plus mystérieux. Mais revenons aux plantes : si l’on compare la circulation de la sève dans un végétal à un océan, alors on peut admettre qu’un phénomène comparable à celui des marées puisse exister là aussi, avec des conséquences que nous ne pouvons pas encore déterminer, dans l’état actuel de nos connaissances.

Chaque fois que nous intervenons sur les éléments qui nous entourent, nous pouvons modifier ou amplifier les influences reçues.
Comme on le voit, tout ceci est bien plus complexe qu’il n’y paraît, d’autant que chaque élément a une importance sur telle ou telle chose. Il est cependant possible de vivre et travailler en tenant compte des influences de la Lune.

Importance des planètes

Au cours du mois sidéral, la Lune passe devant les constellations zodiacales. Les effets qui en découlent ont été étudiés, notamment par Maria Thun.

Actuellement, le Soleil se situe devant les constellations zodiacales indiquées durant les périodes suivantes :

Pisces Poissons du 11 mars au 17 avril
Aries Bélier du 18 avril au 12 mai
Taurus Taureau du 13 mai au 19 juin
Gemini Gémeaux du 20 juin au 18 juillet
Cancer Cancer du 19 juillet au 9 août
Leo Lion du 10 août au 14 septembre
Virgo Vierge du 15 septembre au 31 octobre
Libra Balance du 1er novembre au 18 novembre
Scorpio Scorpion du 19 novembre au 18 décembre
Sagittarius Sagittaire du 19 décembre au 17 janvier
Capricornus Capricorne du 18 janvier au 13 février
Aquarius Verseau du 14 février au 10 mars

Note : En France, les constellations zodiacales portent un nom latin en astronomie et un nom français en astrologie .

Les constellations sont associées en trigone, chacune des constellations d’un trigone exerçant son influence sur une tendance formatrice de la plante (racine, tige – fleur, feuille, graine – fruit.).

Effectués aux périodes propices, les travaux seront donc plus efficaces pour tel type de végétal, plutôt que tel autre, tel travail plutôt que tel autre, et ce, non seulement en fonction des saisons, mais aussi des autres éléments du Cosmos.

Pour influencer le temps, les planètes tout comme le Soleil et la Lune utilisent les éléments classiques : chaleur, terre, air/lumière et eau comme médiateurs vers la Terre. Les correspondances sont les suivantes :

Planètes et Soleil Elément Constellations du Zodiaque
Saturne, Mercure, Pluton chaleur Aries, Leo, Sagittarius
Soleil terre Taurus, Virgo, Capricornus
Jupiter, Vénus, Uranus air-lumière Gemini, Libra, Aquarius
Mars, Lune, Neptune eau Cancer, Scorpio, Pisces

Lorsque les planètes se situent devant des constellations zodiacales possédant la même influence élémentaire, les effets sont renforcés (par exemple : Mars devant Scorpio).

Ces actions conjuguées modifient, entre autre, le temps qu’il fait.

Il existe de nombreux autres facteurs d’influence comme par exemple l’opposition des planètes entre elles ou au Soleil, ce qui apporte le plus souvent des influences favorisant la croissance.

Alors que l’on peut constater une relation de la planète Uranus avec l’électricité, on trouvera une relation de Neptune avec le magnétisme et de Pluton avec le volcanisme.

Le sens de la doctrine antique des éléments

Quatre éléments sont à l’origine de toute vie :

La terre, nourricière, symbole de froid sec
L’eau, source de vie, symbole de froid humide
L’air, qui permet la respiration, symbole de chaleur humide
Le feu, qui chauffe, symbole de chaleur sèche

Les éléments sont classés du plus matériel vers le plus immatériel. Il correspondent, dans la doctrine antique des éléments, à l’humain et au végétal :

Temps
feu humain fruit – graine conscience de soi chaud
air animal fleur corps psychique clair
eau végétal tiges – feuille corps éthérique humide
terre minéral racine corps physique froid
HOMME corps physique + corps éthérique + corps astral + corps spirituel
ANIMAL corps physique + corps éthérique + corps astral
VEGETAL corps physique + corps éthérique
MINERAL corps physique

Le corps spirituel, ou conscience de soi, est propre à l’homme ; c’est aussi le plus développé, il limite de ce fait l ‘influence des autres corps. Il est toutefois permis de penser que certains animaux, notamment ceux qui vivent en communauté, ont une sorte de corps spirituel.

Le corps astral est ce qui nous permet de communiquer avec les animaux, tout au moins, c’est ce qui leur permet de communiquer entre eux, mais aussi avec nous. Entre humains, il permet d’expliquer certains phénomènes dits ‘paranormaux’ par des sujets qui ont particulièrement développé ce corps.

Le corps éthérique explique comment les plantes réagissent à la musique, ou émettent des flux nerveux à l’approche d’ un individu porteur d’un sécateur dans l’intention de les couper. Peu d’humains ont la chance d’avoir pu développer ce corps qui permet donc la symbiose avec la nature qui nous entoure. Mais lorsque vous parlez à vos plantes, c’est cette partie de vous-même qui tente d’émerger. On dit souvent de ces personnes, dotées d’un corps éthérique d’une grande sensibilité, qu’elles ont ‘la main verte’ .

Tout le monde comprend ce qu’est le corps physique, puisque c’est le moins immatériel.

La symbolique, de la terre vers le feu, correspond donc bien au côté de plus en plus immatériel de ces corps.

Les trigones de constellations associées à ces éléments sont :

Bélier Lion Sagitaire feu
Gémeaux Balance Verseau air
Poisson Cancer Scorpion eau
Taureau Vierge Capricorne terre

Depuis de nombreuses années, Maria Thun étudie l’incidence de ces phénomènes sur le jardinage. Tous les ans, elle édite un calendrier des travaux, qui est fondé sur les phases de la Lune et l’année astrale.

maria_thun

Gelées tardives, Lune Rousse et Saints de Glace

Le début de la Lune Rousse commence à la nouvelle lune qui suit Pâques (Pâques étant le dimanche qui suit la première pleine lune de printemps) et se termine à la nouvelle lune suivante. Pendant cette période il arrive que de jeunes pousses ou des bourgeons soient brûlés alors que la température de l’air reste au-dessus de zéro.

Avril 2016 845

La lumière de la Lune n’a rien à voir avec cette expression, mais c’est le roussissement des jeunes feuilles qui a donné son nom à ce phénomène trouve sa cause dans un équilibrage des températures entre le sol et les régions atmosphériques hautes. En effet, quand le ciel est dégagé, les températures s’équilibrent par rayonnement et ce rayonnement est plus important au sol et sur les plantes que dans l’air. Ce qui a pour conséquence que la température peut être juste au-dessus de zéro dans l’air alors qu’au niveau des plantes elle sera inférieure à zéro, c’est alors que l’on pourra constater un roussissement des jeunes pousses, comme si elles avaient été brûlées. Ce phénomène de régulation existe en permanence mais c’est au printemps qu’il produit cet effet, à cause de la richesse en sève des bourgeons et à cause de la température du sol, encore basse.

C’est pendant cette période que surviennent les Saints de Glace (ou Eisheilige) dans le nord de la France, et les Saints Cavaliers en région occitane.

Il faut remonter jusqu’en 500 ans après Jésus-Christ pour retrouver les premières traces de ces croyances liées aux saints de glace. À cette époque, les gens priaient saint Mamert pour qu’il protège les cultures et les plantations. N’obtenant pas toujours gain de cause, ils constatèrent que le temps se dégradait, cette baisse des températures intervenant toujours à la même période et pouvant aller jusqu’au gel. Initialement, ce furent saint Mamert (archevêque de Vienne), saint Pancrace, saint Servais et saint Urbain les premiers saints de glace.

Saint Mamert de Vienne en Isère

Il convient de se souvenir que les jours les plus redoutés par les jardiniers sont au nombre de cinq (et non trois comme on le dit souvent), et j’ai imaginé ce moyen mnémotechnique de s’en souvenir : appelez donc les Cinq Déguelasses.

Nous avons donc, dans l’ordre d’apparition sur scène :

  • Saint Mamert, traditionnellement célébré le 11 mai (remplacé aujourd’hui par Sainte Estelle). Archevêque de Vienne en Gaule, mort en 474, il a institué les Rogations : trois jours de prières de demande liturgique contre les calamités, juste avant l’Ascension.
  • Saint Pancrace, traditionnellement célébré le 12 mai (remplacé aujourd’hui par Saint Achille). Neveu de Saint-Denis martyr, décapité en 304 à l’âge de 14 ans ; c’est le patron des enfants.
  • Saint Servais, traditionnellement célébré le 13 mai (Il fut le premier des trois à disparaître du calendrier, remplacé en 1811 par Saint Onésime puis par sainte Rolande. Saint Gervais est souvent cité en lieu et place de Saint Servais.
  • Saint Boniface, traditionnellement célébré le 14 mai (remplacé aujourd’hui par Saint Matthias), cité dans le dicton : « Le bon Saint-Boniface, entre en brisant la glace ».
  • Sainte Sophie, martyr suppliciée à Rome vers 137, nommée kalte Sophie en Alsace et en Allemagne, où elle est célébrée le 15 mai, et où les « Eisheilige » sont encore les originaux, et sont au nombre de 5 : du 11 mai au 15 mai inclus.

Souvent, cette période correspond à la pleine lune de la Lune Rousse.

Mais ne vous croyez pas tirés d’affaire pour autant, après le 15 mai, surtout si vous habitez une région septentrionale, continentale, ou en altitude !

« À la saint Urbain s’il fait beau, on le porte en procession. S’il gèle, les vignerons fâchés le jettent le cul dans les orties. » Saint Urbain était autrefois autrefois célébré le 25 mai.

Avril 2016 815

Mais alors ?
Il ne serait pas question de planter au jardin avant le 15, voir même le 25 mai ?

La magie du Jardinage Naturel, c’est que la nature nous offre toutes les solutions, gratuitement, pour résoudre tous les problèmes, il suffit d’un peu de bon sens, et de connaître les propriétés des cadeaux qui sont à notre portée.

Tout d’abord, il faut ne point se précipiter et faire chaque chose en son temps, en respectant le calendrier lunaire et le cycle naturel de chaque plante.

Ensuite, un épais paillage aux périodes critiques peut s’avérer nécessaire et suffisant. On peut également recourir aux protections artificielles : couvertures provisoires en P17 (nappes de voile de protection de 17 grammes au mètre carré), mini-tunnels maraîchers (que l’on ouvrira dans la journée pour refermer le soir). On peut combiner plusieurs de ces éléments.

En Jardinage Naturel, on aime bien aider les plantes, et leur donner, préventivement les moyens de lutter, seules. Maria Thun a remarqué, lors de ses expériences, que le silice aidait les plantes à supporter le froid. Rudolph Steiner et les biodynamistes utilisent la silice de corne. Le fait d’apporter aux plantes, lors de leur fertilisation, de la silice, les aide à combattre le froid. Ajoutez à votre engrais maison, du purin de prêle ou de purin de pissenlits, et l’apport en silice sera suffisant pour aider les plantes et les rendre plus fortes pour passer cette période.

Enfin, si vous craignez une gelée un peu plus forte qui puisse réduire à néant vous espoirs de récolte de fruits, ou de vendange, il vous reste l’arme absolue pour les arbres et la vigne : l’infusion de poudre de racines de valériane. Vous pouvez préparer l’infusion et la dynamiser à l’avance, dans les cas de gelées peu importantes, on peu pulvériser sur les jeunes fruits et la vigne la veille au soir d’une gelée, mais le plus efficace reste la pulvérisation juste avant le lever du soleil. L’aube est le moment de la journée où les températures sont toujours les plus basses.