Le rôle de l’eau et de l’irrigation

Chacun connaît le rôle primordial que joue l’eau dans la vie des plantes. Elle transporte en effet les éléments minéraux, qui, puisés par les racines dans le sol, vont alimenter l ‘extraordinaire usine chimique qu’est le végétal.

Par contre, la présence et la mobilité de l’eau dans le sol sont, de nos jours, plus mal perçues.
Il est admis que l’eau s’infiltre dans le sol, sous l’effet de la pesanteur, et qu’elle rejoint, plus ou moins rapidement les nappes phréatiques. Or, les expériences de Gabriel Lippmann (prix Nobel de physique en 1908) démontrent qu’en fait, ce sont de phénomènes électriques qui permettent à l’eau de se déplacer dans le sol.

On observe deux types de courants électriques dans le sol :
– La chute de cations (K+) à travers les mailles de l’eau du sol produit de l’électricité dirigée vers le haut.
– L’expulsion de protons (H+) dans l’eau du sol par la respiration racinaire, surtout de l’arbre, produit de l’électricité dirigée vers le bas.

Dans le sol, c’est la pesanteur qui provoque le déplacement longitudinal de l’eau. Pour son déplacement vertical, c’est l’électricité qui domine.
Il en résulte des mouvements incessants de l’eau, en fonction du moment, du climat et du type de végétation. De plus l’eau oscille selon des rythmes quotidiens ou saisonniers. Les personnes qui possèdent un puits auront remarqué cela aisément.

Dans un domaine naturel, où l’on aura pris soin de conserver ou de planter des arbres, ceux-ci auront une action bénéfique sur l’eau : la nuit, surtout par temps couvert ou orageux, l’argile libère ses protons qui chassent vers le haut les cations hydratés. L’eau remonte, c’est la sous-irrigation naturelle due à l’arbre, qui arrose les racines des plantes (phénomène de capillarité).

En sol nu l’eau remonte jour et nuit, d’autant plus qu’en absence d’arbres, l’évaporation est incessante. La chute des cations empêche non seulement l’infiltration, mais entraîne l’ascension des sels minéraux (Na+, Ca++, Mg++) et l’eau jusqu’à la surface. D’où la salinisation, l’épuisement du sol et son érosion. On tiendra compte de ces facteurs dans le domaine naturel.

L’arbre joue également un rôle d’auxiliaire dans la régulation de l’eau. En fait, il permet de limiter les arrosages, sans faire concurrence aux plantes. A proximité des d’arbres, il est recommandé de n’arroser que le soir, la nuit ou à l’aube, ce qui permet aux plantes de mieux profiter de l’apport d’eau.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s