A propos des tomates – partie IV – Variétés horticoles

Depuis les variétés cultivées par les Incas, nul ne peut dire à ce jour combien de variétés de tomates sont cultivées dans le monde.

Preuve du succès du légume roi, plusieurs dizaines, voir centaines de nouvelles variétés voient le jour chaque année.

Snyders Frans. Vendeuse de fruits

Je n’ai pas l’intention de vous récapituler ci-dessous, toutes les variétés de tomates, de façon exhaustive, que je suis supposé connaître. Si vous voulez trouver les caractéristiques d’une tomate cultivée en France, je vous conseille cet excellent site participatif qui est devenu une encyclopédie de référence des variétés potagères dont 3461 tomates.

Pour le jardinier amateur qui désire, par la suite, conserver ses propres semences, il faudra toutefois, faire attention à certaines informations, et éviter certaines variétés, pour des raisons bien différentes.

Le jardinier amateur, cherchera à privilégier les variétés, anciennes ou récentes, fixées et parfaitement stables, qui correspondent :

  • à son climat
  • à son sol
  • à l’exposition de son domaine
  • à son environnement
  • à la superficie dont il dispose
  • à sa manière de vivre
  • à ses gouts culinaires

On ne cultives pas en Sibérie avec les mêmes objectifs qu’en Espagne ou dans les pays du Maghreb, cultiver en France, des variétés du monde entier, peut n’avoir aucune valeur nutritionnelle et culinaire, car ces variétés ont été élaborées, pour un climat et une approche culturelle qui n’est pas la notre.
Les tomates industrielles n’ont également aucun intérêt pour le jardinier amateur.

Les variétés hybrides F1 sont issues d’un croisement entre deux variétés, souvent elles mêmes issues de croisements spécifiques, en vue d’obtenir une, ou plusieurs, qualités spécifiques. Les hybrides F1 sont des croisement de première génération (« F »signifie qu’il y a eu un croisement, et le chiffre, le nombre de générations depuis ce croisement initial), il existe également des hybrides F2. Toutefois, ce croisement de première génération n’est pas stabilisé, et les semences donneront tout un panel de plantes aussi différentes les unes que les autres. Il faudrait alors des années de travail de sélection, et des hectares de terre pour trouver, là-dedans, une variété qui veuille bien se fixer. Aussi, quand vous aurez l’occasion de lire, sur les réseaux sociaux, un amateur se vanter d’avoir « déshybridé » une variété, dites vous que c’est fanfaronnade et pure forfanterie : quel amateur peut dédier au moins un hectare de terre et une dizaine d’année pour créer une nouvelle variété ?

De plus en plus souvent, on peut voir dans les catalogues de graines, la mention « variété récente qui peut manifester une très grande variabilité de couleurs, de formes et de saveurs« . Une variété maraîchère, tel que le terme est défini depuis que la botanique existe, est fixe, homogène, produisant des plantes identiques en tout points, qu’il s’agisse de la végétation, de la forme et couleur des fleurs, de la forme, couleur, texture et goût des fruits. Une variété qui peut encore manifester d’une grande variabilité indique qu’elle n’est pas fixée et que l’obtenteur l’a mise sur le marché avant d’avoir terminé son travail, long et couteux, de sélection. Or, la patience est la principale qualité du jardiner. Il est préférable de ne pas succomber à l’attrait, exacerbé, de la nouveauté. Si plus personne n’achète ces variétés non fixées, elle disparaîtront du marché et la tentation d’aller trop vite en besogne se calmera. Il existe plus de 4000 variétés de tomates fixées disponibles sur le marché en France, les jardiniers conscients, peuvent donc oublier les effets de mode, et cultiver des variétés qui ont fait leurs preuves.

Illustration botanique, vers 1659

Où trouver des variétés anciennes de tomates en France ?

Auprès des semenciers professionnels en France :

Auprès de semenciers professionnels à l’étranger :

Sur des sites de troc de graines

( * liste non exhaustive d’une partie de mes fournisseurs)

On évitera les propositions alléchantes de variétés inconnues vendues sur E-bay, et on évitera également des échanges de gré à gré avec des personnes qui vous contactent sur les réseaux sociaux. Il arrive souvent que des personnes écrivent ; « je débute un jardin, et je souhaite des variétés… » et qui vous demandent de leur envoyer tout ce que vous avez récolté. Puis, vous retrouvez l’intégralité de ces semences, votre travail, en vente sur des sites de vente en ligne pour particuliers.

On évitera également d’échanger avec des amateurs collectionneurs boulimiques dont les collections dépassent la centaine de variété. Pour un particulier, qui travaille, dont ce n’est pas le métier et qui n’a pas fait les études pour cela, au delà d’une centaine de variété, le risque que vous receviez n’importe quoi comme semences est important. Surtout si vous voyez ce même collectionneur, fier de vous montrer ses semis, où 20 variétés se côtoient dans la même terrine (la graine de tomate flotte allègrement au fil des courants), s’il plante un pied de chaque variété, côte à côte et si, de surcroît il ne protège pas ses fleurs des hybridations naturelles.

Si vous cultivez plusieurs variétés de tomates dans votre potager, pensez, systématiquement, à protéger les bouquets de fleurs dont les fruits sont destinés à la reproduction, par des sachets en organza.

Protection d'un bouquet de fleurs en vue de la production de semences

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s