Les atouts de l’andain

Le jardinier naturel attentif au devenir de son domaine aura compris l’inutilité (et même la dangerosité à moyen terme) des buttes de permaculture où la mode voudrait que l’on enterre des arbres (que certains nouveaux Attila vont même jusqu’à faire couper sur pied pour ce seul usage).

Toutefois, il est une forme de butte qui trouve un intérêt certain dans les cultures, que ce soit en plein champ ou au jardin des amateurs, pour qu’on ne confonde plus cette pratique culturale avec les dangereuses buttes de permaculture, j’ai choisi de n’utiliser désormais que le terme utilisé lors des cours d’agronomie : l’andain.

A la différence de la butte de permaculture, qui est un travail colossal, l’andain est le fruit d’une petite subtilité au moment du travail d’aération du sol avec les outils traditionnels. Il est abondamment utilisé en Amérique centrale pour la culture des tubercules, mais également en régions tropicales où l’on doit assurer l’équation drainage des excédents d’eau et stockage de l’eau dans le sol.

L’andain a comme principal intérêt le drainage de sol utile pour certaines cultures, ou dans les sols lourds et argileux. Il donne aussi de bons résultat en région froide à saison estivale courte.

Récolte d'un champ d'oignon sur andains au Canada

Le principe est simple, il suffit de créer un relief qui permet un écoulement naturel de l’eau qui, selon les cas, sera stockée dans le sol à proximité des cultures qui en ont besoin, soit évacuée vers les fossés de drainage.

Dans le cas où la fonction première de l’andain est d’assurer un meilleur drainage de la parcelle, il sera préférable travailler le sol dans le sens naturel de la pente de vos parcelles. Dans le cas où il est nécessaire de profiter de la porosité du sol pour stocker de l’eau à proximité immédiate des cultures, alors il vaudra mieux travailler le sol perpendiculairement à la pente naturelle de vos parcelles.

Comment créer un andain ?

En automne, lors du travail d’aération du sol, le plus simple consiste à travailler les planches en deux temps. Dans un premier temps, on travaille une moitié de la planche dans le sens de la longueur, en posant à chaque fois la terre sur sa droite. Une fois arrivé au bout de la planche, on doit donc obtenir au milieu de la planche un petit monticule, et sur le coté un fossé. On travaille ensuite l’autre moitié en revenant sur ses pas (ainsi on continue à déposer la terre sur sa droite) ou dans le même sens (dans ce cas on dépose la terre à gauche. Après quelques temps, le jardinier plus aguerri pourra effectuer ce travail en une seule fois, simplement en déposant la terre à droite dans une partie et à gauche dans l’autre partie de la planche.

Après avoir travaillé le sol, on sème, sans émietter, un engrais vert.

Ensuite on recouvre avec des feuilles et de la paille, comme pour tout travail d’hiver.

Pendant la saison froide, les organismes vivants, mais aussi la pluie et le gel, vont continuer le travail du sol, émietter les mottes, transformer la couverture végétale en humus.
Le printemps venu, au moment de préparer les plantations, il ne restera plus qu’à griffer le sol en partant du fossé et en tirant la terre vers le sommet de l’andain. Les fines traces laissées par les griffes en travers de l’andain seront autant de mini fossés de drainages qui entraineront l’excédent d’eau vers les cotés, désormais plus bas de votre planche de culture.

Cultures de framboisiers sur andain

En culture maraîchère l’andain trouve aussi sa place autant sous serre qu’en plein champ, et, outre sa fonction de drainage, il offre aussi l’avantage que le sol soit moins bas !

Andains nivellés

Il existe des outils adaptés à ce travail, andaineuse, herse-étrille qui peuvent être attelées à un engin agricole, ou utilisés avec la traction animale.

Création d'andains en plein champ

Photos prises à la Ferme de Kerziou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s